Prix Paul Grenier 2012

La "pierre de soleil" des navigateurs vikings ou l'invention d'un mythe


Entamée durant l'année 2011, une campagne médiatique soutenue présente comme fondée scientifiquement la découverte des moyens mis en oeuvre par les Vikings à la fin du premier millénaire pour naviguer en se repérant avec une très grande précision. Cette thèse se réfère aux propriétés optiques du spath d'Islande présenté comme la « pierre de soleil » des Vikings.

Cette campagne se base sur des travaux universitaires récents en polarimétrie, publiés aux Proceedings of the Royal Society of London : les résultats de ceux-ci sont présentés comme transposables au bénéfice de la thèse. Ces travaux concluent sur une possible utilisation du même minéral comme moyen de positionnement pour la navigation à la fin du XVIe siècle.

Au terme de recherches concourantes dans des disciplines très différentes, des réserves sur la valeur de cette thèse sont émises : elles sont justifiées et proposées à une réflexion qui est l'objet de cette publication. Cette thèse se fonde sur des textes présentés comme extraits des Sagas scandinaves. Or, ces textes, qui réservent la plus large part aux questions de navigation, ne font pas état d'une « pierre de soleil » utilisée par les Vikings pour repérer leur position en mer. Il s'agit donc d'un mythe dont le processus d'invention est mis en évidence dans la présente réflexion.

À défaut de « pierre de soleil », dont la réflexion montre qu'elle n'est pas utilisable comme instrument de positionnement, est proposée et justifiée une autre hypothèse. Celle-ci est à la fois opérationnelle et respectueuse de l'histoire, des textes et des faits : l'utilisation d'un oxyde de fer présentant un effet de dipôle magnétique naturel (la magnétite), par ailleurs abondant en Scandinavie, pour guider les navires des Vikings jusqu'aux abords du continent américain, dans la seconde moitié du Xe siècle.

Jean-François Gazin.



Biréfringence du spath d'Islande
Provenance : Eskifjörður (Islande)
Musée de minéralogie de
Mines Paris-Tech


Dipôle aimanté
dans une masse de magnétite

Musée de minéralogie de
Mines Paris-Tech